13.08.2018Les vertus de l'activité physique

Une activité physique régulière est bénéfique pour votre santé psychique. Pratiquée sans excès, elle contribue à une meilleure humeur, améliore la concentration et réduit l’anxiété. Elle crée aussi des liens sociaux. Bref, elle aide à vivre plus heureux.

Un esprit sain dans un corps sain. Le proverbe est connu. Il est d'ailleurs appliqué par les grands maîtres des échecs qui, avant chaque tournoi, s'astreignent à une solide préparation physique. Comme le souligne Lucio Bizzini, psychologue et ancien international suisse de football, « l’activité physique a un impact positif sur l’humeur et le cerveau, notamment via l’oxygénation de ce dernier ». Et ce n’est pas tout : elle améliore la concentration, la réflexion, la prise de décision et la mémoire. Cerise sur le gâteau, les personnes souffrant d’anxiété se sentent plus détendues après un programme d’activité physique.

L’importance de la régularité

Cela dit, ne vous ruez pas de tout de suite sur vos baskets afin d’imiter Usain Bolt ! Le secret d’une activité physique bénéfique réside dans la régularité. Trente minutes de marche par jour suffisent, voire 10 à 15 minutes pour les personnes en pleine dépression ou épuisées par un burnout. « J’ai souvent travaillé avec des personnes psychiquement au fond du trou, souligne Lucio Bizzini. La reprise d’activités physiques est essentielle. Qu’il s’agisse de faire sa lessive, de promener son chien, de jardiner ou d’amener ses enfants au parc. Dans un second temps, il convient d’augmenter progressivement la cadence. »

Gare aux excès

Une fois l'habitude de bouger revenue, il n'est nullement interdit d'en faire plus. Il est même fréquent que le plaisir de marcher, nager, pédaler, voire courir, débouche sur l'envie d'intensifier la pratique de l'exercice physique.

Gare toutefois aux excès ! Une activité physique trop poussée peut provoquer des tendinites ou des claquages. « Ce qui compte, relève Lucio Bizzini, c’est la régularité, et non la recherche de la performance. »

Activité physique et lien social

Dans notre société très individualiste, un élément crucial de l’activité physique est souvent omis. On la pratique presque toujours dans un endroit où se trouvent d’autres personnes : dans le parc situé près de chez vous, des gens courent, certains font du badminton, d’autres jouent au foot. Bref, l’activité physique stimule les contacts et les liens sociaux.

« En définitive, conclut Lucio Bizzini, l’activité physique (…) aide à mieux vivre. Beaucoup de personnes font de la course à pied, du vélo ou des promenades avec des amis. Ce lien social est essentiel. Nous sommes des organismes sociaux et avons besoin les uns des autres pour vivre et être heureux. »

Alexandre Mariéthoz

Pour en savoir plus: Diagonales (magazine de santé mentale du Graap), «Sport et santé: une question d’équilibre», numéro 111, mai-juin 2016, pp. 4-9,

Top